LA TRACE DES JOURS

01 mai 2013

SE SOUVENIR

1er mai 1993

Posté par rougecabane à 01:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2013

 

Ce soir, après avoir fini de tondre, j'ai eu du plaisir à regarder le jardin ...un jardin tout en promesse...herbe bien verte, cerisiers en fleurs, pâquerettes en tapis, massifs nettoyés prêts à exploser... j'aurais aimé partager ce moment, mais pas avec n'importe qui …c'est avec lui que j'aurais aimé le faire comme au temps où à peine arrivés, il me prenait par le bras pour faire le tour du jardin... sauf qu'il n'est plus là … souvent, je me demande ce qu'il penserait de ce que j'ai fait de ce jardin en quatre années... quatre années de chamboule tout, quatre années de travail intensif qui commence à porter ses fruits... et c'est justement ce résultat que j'avais plaisir à contempler ce soir.. cette année, si le temps est de la partie, le jardin devrait être beau...avec mon nouveau joujou arrivé aujourd'hui, le paillage des massifs devraient enfin m'éviter les désherbages fastidieux qui me prennent toujours de cours, transforment les jours de printemps en veritable course contre la montre perdue d'avance ... ainsi protégés, je n'aurai plus qu' à les regarder s'étoffer, s'épanouir.. c'est à tout cela, que je pensais ce soir et c'est tout cela que j'aurais partager avec lui.

 

Posté par rougecabane à 00:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2012

UN PETIT PAS POUR L'HOMME

xxxxxxxxxxxxxx

Posté par rougecabane à 02:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2012

UN DEBAT EN NOIR ET BLANC

 Point d'orgue d'une campagne qui n'a duré que trop longtemps, les deux candidats ont débattu ce soir pendant presque trois heures pour une dernière fois exposer leur ambition pour la France...la messe semble être dite et sauf retournement de dernière minute, le président sortant ne sera pas réélu dimanche. Les commentateurs trouveront sûrement que le débat a été de bonne tenue... il aura probablement plus bénéficié à François Hollande qui semblait en meilleure forme que Nicolas Sarkozy.. mais pourquoi avoir choisi un décors aussi sinistre ? 

 

Debat-entre-deux-tours-presidentielle-plateau-plan-large-sarkozy-hollande-630x420-REUTERS_scalewidth_630

 

A croire que nous enterrions nos espoirs de jours meilleurs. C'est donc sans enthousiasme et avec même avec un certain scepticisme que je vais voter pour le candidat de gauche. Ce sera donc un choix par défaut... un peu meilleur que celui de la dernière fois où le seul mérite de la candidate était d'être une femme. La seule inconnue reste donc l'écart qui va séparer les deux candidats... Quelque soit les résulats, le retour aux affaires d'un candidat de gauche ne soulevera pas, loin s'en faut, le même enthousiasme que celui que nous avions connu lors de l'élection de François Mitterand....

Posté par rougecabane à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2012

SILENCE RADIO

Ce soir, un documentaire sur la maladie du pouvoir m'a renvoyé à cette soirée du 2 avril 1974 où nous avons appris sans tout de suite le croire que Pompidou, Président de la république en exercice venait de mourir...


19055_big



38 ans après, outre le souvenir précis de notre stupéfaction , je m'étonne encore, alors que nous étions pourtant à l'université, engagés de surcroît dans des études liées au fonctionnement des institutions, de l'ignorance dans laquelle nous étions tenus de la marche des affaires de l'Etat..., nous acceptions la version officielle servie par les médias sur la santé du président et cela en dit long sur le rôle des sources d'information de cette époque qui étaient pratiquement aussi ignorantes que l'homme de la rue de la santé du Président, secret d'Etat jalousement préservé … pourtant avec le recul, les images de cet homme affaibli auraient du nous questionner... mais ce n'était pas le cas. Certes, n'ayant à l'époque que la radio comme source d'information, il était plus difficile de nous en rendre compte mais cela laisse tout de même rêveur aujourd'hui où  le moindre fait et geste des uns et des autres n'échappe plus à une mise en ligne immédiatement... alors , en cette soirée du 2 avril, notre première réaction a été de penser à un canular.. il faut dire que la veille, la radio que nous écoutions en avait diffusé un de toute beauté que nous avions pris argent comptant...  de là à penser qu'il s'agissait d'une redite... bien évidemment, nous avons vite compris qu'il n'en était rien... nous étions là, saisis, dans cette toute petite chambre que nous avions louée Saint Max... c'était notre premier chez nous, un chez nous bien improbable où dans quelques mètres carrés, le propriétaire avait réussi à caser la fois une pièce à vivre, une chambre, une cuisine et une salle de bains..nous y sommes restés presque deux ans et ce furent des moments heureux où nous jouions à la vraie vie à deux..Dans cet espace minuscule, nous ne manquions de rien allant jusqu'à réussir à caser notre premier achat, ce petit frigidaire qui nous a accompagné durant de longues années. Repeint en vert cru, il vivait encore à Saint Aignan et a encore servi jusqu'à peu comme réfrigérateur d'appoint à Bourdille. Véritable défi que celui d'y caser tout ce dont peut avoir besoin une famille de cinq personnes...défi jamais plus relevé puisque dans mes réfrigérateurs bien plus grands, l'espace est toujours manquant alors qu'au mieux nous ne sommes que deux... C'est tout cela qui remontait ce soir tandis que  je regardais cette émission qui parlait d'une toute autre époque où on ne savait rien... ou si peu, ou de ce que l'on voulait bien nous dire...

Posté par rougecabane à 23:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2012

VOYAGE IMMOBILE

Au même moment et dans des directions diamétralement opposées, Xavier, Francois et Marie et les enfants sont dans les airs.. les uns s'en reviennent de Saint Domingue

Punta-Cana-Beach-00

où ils sont allés chercher la mer, le soleil et beaucoup de farniente tandis que que Xavier s'envole vers l'Inde du Sud pour un un périple de quinze jours dont il ne sait pas encore grand chose..

carteBombay

Demain, j'en saurais plus de cette île enchanteresse qu'est Saint Domingue et dans quinze jours, Xavier me racontera sa découverte de l'Inde … Pendant ce temps, le soleil étant revenu, je me contente de parcourir le jardin en tout sens...voyageant par procuration. Pour le moment, un grand voyage n'est pas à l'ordre du jour mais ce n'est pas important... J'ai eu d'autres priorités qui représentent quelques beaux voyages mais c'est sans regret. Parcourir la planète n'a jamais été un rêve et la seule destination lointaine inscrite dans mes projets est l'Amérique latine.. Pour l'instant, je me contenterai de Barcelone et peut être de l'Italie voire d'Amsterdam... ce qui au final sera déjà pas si mal.

 

Posté par rougecabane à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2012

OTAGE

 

Le froid nous prend en otage, entendait-on ce matin sur une chaîne de radio nationale... il y a un peu de cela... ou du moins, il me plaît à penser qu'il en est ainsi... 3 jours après la chute de neige, le dégel n'est pas encore annoncé et de ma fenêtre, je vois encore un sol tout blanc...

P1100272

Pour la troisième journée consécutive, le facteur n'est pas passé et le ramassage des déchets non plus... je ne pense pas avoir vu plus de 5 voitures  sur notre petite route depuis le début de la semaine... certes, s'il le fallait vraiment, je pourrais m'aventurer hors de Bourdille car plus loin, les routes doivent être tout de même dégagées.. mais, l'idée d'être prisonnière des éléments me plaît bien... cela me rappelle un livre que j'avais bien aimé quand j'étais petite fille et dont les seules bribes de souvenirs sont une histoire de crêpes.. Bloqués dans des neiges autres que celle qui est tombée en Gironde, les habitants d'une maison viennent à manquer de provisions et  "Solveig" ( il me semble bien sans en être certaine que c'était le nom de l'héroine de ce livre de la Bibliothèque Rouge et Or) sauve la famille de la famine en faisant des crêpes …. Si mon ami « google » n'a pas pu me renseigner sur le titre de ce livre... il m'a en revanche appris qu'il existait un forum des nostalgiques de la bibliothèque Rouge et Or qui pourra peut être m'en dire plus. Je n'ai plu tous ces livres qui ont enchantés mon enfance … donnés à l'hôpital des enfants vu le désintérêt que leur portaient les garçons . Aujourd'hui sans le regretter vraiment, j'aimerais parfois les relire avec mon regard d'adulte pour mesurer ce que ces livres véhiculaient comme « idéologie » de Puck, au Club des Cinq en passant par  Shirley ou Alice.

318_001 c5_EO__se_distinge_ideal  68760-0

C'étaient de jeunes "héros" auxquels nous révions de nous identifier...braves, aventureux, dégourdis,  remplis de bons sentiments ...Pour la génération du baby boom, la Bibliothèque "Rouge & Or" reste emblématique du beau livre, à une époque qui n'est pas encore tout à fait sortie ni des restrictions ni d'un climat idéologique non dépourvu d'une certaine complexité : bien que localisé dans l etemps, le régime de Vichy est relié culturellement à ce qui le précède et à ce qui le suit …(université de Picardie .. colloque 2006)

 

Posté par rougecabane à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2012

BLEU BLANC ROUGE

Janvier envolé, on pouvait espérer que l'hiver était presque derrière nous..et puis au milieu de la semaine un courant d'air venu de Sibérie est venu nous rappeler brutalement qu'il n'en était rien... plongée soudaine du thermomètre,vent glacial m'ont confinée au coin du feu, me contentant de profiter du soleil à travers les carreaux.

C'est tout de même le bleu persistant du ciel qui nous a donné envie, samedi, de traverser la forêt des landes pour voir l'océan avant la neige annoncée pour Dimanche... A part quelques promeneurs courageux qui, comme nous, avaient bravé le vent,

DSCN3469

P1100244

DSCN3474

d'autres encore plus intrépides jouaient avec les vagues...aile bleue sur l'écume blanche..motivés tout de même, ces kite surfeurs....

 

DSCN3464

P1100248

 

Comme annoncé, le bleu de la veille a laissé la place au blanc pur... 5cm de neige qui ont suffit pour nous isoler du monde... avec comme seule marque de vie les traces de pattes du petit Pinceau qui courageusement a bravé le froid pour ses petites promenades obligatoires...quelques clichés pour se souvenir de ce dimanche enneigé réchauffé par le rougeoiement du poèle

DSCN3478

DSCN3495

DSCN3310

Posté par rougecabane à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2012

SANS OBJET

Il ne m'est pas difficile de faire un inventaire des pièces de théâtre que nous avons vues pour la simple et bonne raison que nous n'y sommes pas allés souvent et moi, encore moins depuis ces 5 dernières années... pourtant en 2006, dans la même semaine, nous en avions vu deux :  le "Doute" mis en scène par Roman Polanski

9619

et " Lover letters" 

aimee_noiret

avec Philippe Noiret et Anouk Aimé...En sortant de la salle j'avais dit, voyant Philippe Noiret si affaibli que nous avions eu bien raison de venir parce que probablement, nous ne le reverrions plus...je ne croyais pas si bien dire ...dans cette même année il n'y a plus eu ni de nous et de le...

Je ne saurais dire les raisons qui nous poussaient à ne pas aller plus souvent au théâtre. Quand nous vivions à Saint Aignan, Paris n'était pourtant pas si loin mais à part une ou deux fois à la Comédie Française, le tour d'horizon est vite fait et se résume aux adieux d'Edwige Feuillère au théâtre de la Madeleine, au « Retour « de Pinter avec Jean Pierre Marielle et Marie Trintignant et « Copenhague » avec Niels Arestrup... De retour à Bordeaux, nous avions du sous estimer l'offre théâtrale … qui pourtant n'est pas si indigente que cela … si bien que nous avions décidé de nous pencher d'un plus près sur la question et de remédier à notre inculture ... Retranchée sur mes terres, je n'ai pas fait cet effort et il a fallu l'heureuse initiative de Xavier pour franchir à nouveau les portes d'un théâtre. Cadeau de Noël, il nous a offert à Dominique et moi, deux places pour un spectacle particulier , oeuvre d'un colmarien + un petit bout de son quotidien de boulot comme il me l'a écrit...« Sur la scène, une relation subtile et percutante entre un robot au long bras de fer et deux interprètes-acrobates. Aurélien Bory nous offre ainsi deux prismes de lecture : le rapport de force entre l’homme et de la machine et la place de l’art et du spectacle vivant. Un croisement de l’art et de la mécanique »

8-Sans-objet@Aglaé-Bory-300dpi

 

 

la pierre est désormais dans notre jardin... à nous de nous en saisir pour profiter de ce que peut Bordeaux nous offrir de meilleur

 

Posté par rougecabane à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2012

POUR ME FAIRE MENTIR

J'ai toujours eu un repaire pour connaitre le moment où le jardin va atteindre le summum de sa floraison... c'est l'anniversaire de Xavier ... donc fin mai .. Chaque année, quelqu'e fut le printemps, les roses attendaient toujours patiemment la dernière semaine de mai pour nous offrir la quintessence de leur floraison

Posté par rougecabane à 02:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]